UN PROJET D’ENVERGURE METROPOLITAINE

Historique

Crédit : Jacques Leroy / Ville de Paris

Ce secteur à la vie urbaine très intense, à cheval sur les villes de Paris et de Bagnolet et à la vie urbaine très intense, est caractérisé par des infrastructures routières et architecturales particulièrement marquantes. Pensé, à la fin des années 1960, comme un futur quartier d’affaires visant à équilibrer celui de la Défense (projet abandonné après le premier choc pétrolier de 1973), son aménagement conserve aujourd’hui la mémoire de cette ambition.

Ce sont d’abord des axes routiers et autoroutiers très structurants : l’avenue de la Porte de Bagnolet, côté Paris, à l’est de la Place de la Porte de Bagnolet et raccordée au boulevard périphérique par les avenues Ibsen et Cartellier ; le boulevard périphérique lui-même ; le vaste échangeur de l’autoroute A3 ouvert en 1969. La gare routière internationale et le pôle de transports RATP (métro Gallieni, depuis 1971, et gare bus), complètent ce dispositif.

Sur le plan architectural, les deux tours jumelles « Mercuriales » (Ponant et Levant), abritant de nombreux bureaux, s’y dressent depuis 1975 et 1977 ainsi que d’autres immeubles de grande hauteur comme l’actuelle « Orange tour Eastview » (1975, rénovée en 2009), le centre d’affaires Gallieni 2 (1976), les hôtels Ibis et Novotel. Au sud de l’échangeur, les tours d’habitat social du quartier de la Capsulerie (1973-1976) surplombent le parc départemental Jean-Moulin-Les-Guilands. En 1990, le centre commercial « Bel-Est » et son hypermarché Auchan ont investi le cœur de l’échangeur de l’autoroute A3 en forme de goutte.

Piscine Yvonne Godard
Crédit : Jacquet Christophe

De l’autre côté du périphérique, sur Paris 20è, l’horizontalité de la toute nouvelle piscine Yvonne-Godard (2020) contraste avec la verticalité des barres d’immeubles du quartier Python-Duvernois, datant de la fin des années 1950.

2020-2021 : une étude urbaine pour définir un projet partagé

Parc des Guillands
Crédit : Est Ensemble; Est ensemble / Antoine Dumont

Aujourd’hui l’ensemble des partenaires souhaite passer à l’action. C’est pourquoi une étude urbaine de grande ampleur, de septembre 2020 à la fin 2021, va permettre de définir un projet partagé en associant acteurs institutionnels et économiques ainsi que l’ensemble des habitants, des commerçants et des usagers du territoire.

Le périmètre de l’étude s’étend de part et d’autre du périphérique.

Le noeud routier constitué par l’échangeur A3 / boulevard périphérique et l’ensemble de ses bretelles d’accès sont au coeur de la réflexion.

Côté Bagnolet, le périmètre prend en compte le centre commercial Bel-Est, le pôle Gallieni, le quartier de la Capsulerie, le quartier de la Mairie, les tours Mercuriales, la station de métro Gallieni et la gare routière RATP, l’îlot Gallieni (tour Orange, Babou, Novotel…) ainsi que le parc Jean-Moulin-Les-Guilands. Côté Paris, ce sont le square Séverine, l’avenue de la porte de Bagnolet et l’ensemble d’habitations Python-Duvernois qui font partis de l’aire d’influence de l’étude.

Questionnaire clôturé, merci d’avoir participé.